Sud-Ouest Généalogie

Cartes postales et photos anciennes, histoire locale, généalogie, ...

Obligation (entre Jean Camÿ et Jean Lacaze)

  • Date: 28/05/1824
  • Lieu: Morlaàs (64) - étude de Me Dufau

[La transcription peut comporter des erreurs]


Louis, par la Grace de Dieu, Roy de france et de navarre à tous presens et avenir salut, faisons savoir que,
Par devant Jacques Dufau notaire Etabli pour le Departement des Basses pyrenees, arrondissement de Pau, à la residence de la ville de morlaás, et temoins bas nommés.
á Comparu Jean Camÿ second né laboureur demeurant en la commune de sendets canton de morlaás.
lequel à declaré et reconnu avoir pris et reçu en prêt vers le quinze fevrier dernier
de Jean Lacaze premier né aussi Laboureur demeurant en la commune D'andoins, à ce present et acceptant.
la somme de cent francs en numeraire à ce que les parties ont declaré.
laquelle ditte somme de cent francs le dit Camÿ promet et s'oblige de la payer et rembourcer au dit lacaze preteur dans le terme et delay de deux années à compter de ce Jour, avec l'interet legal sans retenue à partir du dit Jour, quinze fevrier dernier.
á la garantie duquel payement le dit Camy debiteur à affecté et hypothequé spcialement les parts et portions qui lui competent sur le domaine rural delaissé par Bernard Camy, et marie Candouat ses pere et mere, lequel dit domaine se trouve situé au dit lieu de Sendets appellée Camy, et se compose d'une maison, deux granges, bassecour, Jardin et enclos en suivant en nature de labourable appellée Camy.
Et de sept pieces de terre appellées larrouture, Camp de Lalanne, Lasmoules, Lartigue, en nature de Labourable, Camp de Caze, en labourable et bois taillis - en nature de touya appellées au touya, et en nature de pré-auga, appellée auga.
Mandons et ordonnons à tous huissiers sur ce requis de mettre ces presentes à Exécution, à nos procureurs généraux, et nos procureurs près les tribunaux de premiere instance dy tenir la main, à tous commandans et officiers de la force publique de pretter main forte lors quils en seront legalement requis, en foi de quoy nous avons fait sçeller cette presente.
fait et Passé à morlaás en l'Etude le vingt huit mai mil huit cent vingt quatre, presens et temoins à tout ce dessus, pierre Berecq, dit Baradat laboureur demeurant en la commune d'urost, et pierre Conderinne laboureur demeurant en la commune de Barinque, qui ont signé avec les parties, et nous notaire aprés lecture faite.
[en cours de transcription]