Sud-Ouest Généalogie

Cartes postales et photos anciennes, histoire locale, généalogie, ...

Lettre de C. Soubiran adressée à Auguste Soubiran, avocat et ancien magistrat à Mont-de-Marsan (40)

[La transcription peut comporter des erreurs]


Monsieur,
Monsieur auguste Soubiran, avocat, ancien
magistrat et chevalier de la légion d'honneur.
Mont-de-marsan. ( Landes. )



Cazères le 24 avril 1841. -

Mon cher et bon auguste, dans le moment où j'ai reçu ta lettre et le mémoire que tu as eu l'extrême complaisance de m'envoyer, j'avais déjà pris la plume pour te donner des nouvelles de la chère uranie; je t'aurais écrit plutôt, ainsi-que je l'avais promis à Laurensein, mais de nouveaux contre-temps bien imprévus sont venus contrarier le plus ardent de mes désirs en me privant du plaisir sensible de m'entretenir avec toi par lettre, en attendant que je puisse t'embrasser. Depuis le départ de Laurensein, uranie a été très souffrante; aujourd'hui, elle est un peu mieux; aussi j'espére que dans peu de jours, elle commencera à se lever; quant à ses forces elle les a presque entièrement perdues par suite de sa très longue maladie; d'ailleurs la belle saison contribuera pour beaucoup au retablissement de la santé de notre bien intéressante malade; si le ciel a cru dans sa sagesse qu'il convenait de nous faire éprouver des contradictions, je compte qu'il fera succeder le calme à la tempete, et qu'il nous accordera des jours plus calmes. Dès le premier moment qu'uranie sera mieux, je m'empresserai d'aller au Duroit pour passer quelques jours avec ma bonne et chère maman qu'il me tarde bien de pouvoir embrasser. Je te prie mon cher auguste de remercier maman de ce qu'elle a eu l'extrême bonté de nous envoyer une livre de chocolat pour le compte de la bonne et chère uranie. Je me propose d'écrire à Laurensein pour lui donner des nouvelles d'uranie.
Mr et Mme de Caumont et la bonne uranie, me chargent de te dire ainsi-qu'à maman les choses les plus affectueuses. Je te prie d'offrir mes respects à maman. -
adieu, mon cher et tendre auguste, ménage bien ta santé et crois-moi, je te prie, pour la vie ton cher ami et dévoué frère.

CS. Soubiran avt

>> Archives des familles Soubiran et alliées (Nautery, Pilhac, ...)

>> Archives des familles Soubiran et alliées (Nautery, Pilhac, ...)

>> Archives des familles Soubiran et alliées (Nautery, Pilhac, ...)

>> Archives des familles Soubiran et alliées (Nautery, Pilhac, ...)

>> Archives des familles Soubiran et alliées (Nautery, Pilhac, ...)

>> Archives des familles Soubiran et alliées (Nautery, Pilhac, ...)

>> Archives des familles Soubiran et alliées (Nautery, Pilhac, ...)