Sud-Ouest Généalogie

Cartes postales et photos anciennes, histoire locale, généalogie, ...

Vente de droits (entre Anne Candau-Millàa et Jean-Pierre Candau-Millàa)

  • Date: 17/06/1856
  • Lieu: Arudy (64)

[La transcription peut comporter des erreurs]


Par devant Me Jean-Auguste Porte, notaire à Louvie-Juzon, Basses-Pyrénées, assisté des témoins bas-nommés;
a comparu:
Anne Candau-Millàa, épouse assistée et autorisée de Dominique Courrestolle dit Mourlanne, cultivateurs, demeurant et domiciliés à Castet,
« Habile à se dire et porter héritiere pour un quart dans la succession de Jean Candau, son père, décédé à Castet il y a environ huit mois. »
Laquelle comme elle agit a par ces présentes fait vente à titre de forfait et sans autre garantie que celle exprimée,
En faveur de Jean-Pierre Candau-Millàa, son frère aîné, cultivateur, demeurant aussi à Castet, présent et acceptant,
De tous les droits supplémentaires, qui peuvent lui compéter dans la dite succession et en quoique ces droits puissent consister sans en rien excepter ni reserver.
Pour le cessionnaire faire, jouir et disposer en propriétaire incommutable à partir d'aujourd'hui des droits présentement cédés à la charge par lui de l'acquit des impositions, la cédante s'en dépouillant irrévocablement en sa faveur, à l'effet de quoi elle le subroge en son lieu, place et privilège.
La présente vente est faite comme cela vient d'être dit aux risques et périls du cessionnaire, de la part de sa soeur et en outre moyennant une somme de vingt francs présentement comptée par Jean-Pierre Candau, à Anne Candau, qui l'a prise et retirée à la vue de nous notaire et s'en tient satisfaite, dont quittance.
La cédante n'entend point comprendre dans la vente ci-dessus la constitution en argent et mobilier à elle faite par son père dans son contrat de mariage avec Dominique Courrestolle, passé devant Me Lavillette, notaire à Laruns, le huit novembre mil-huit cent-quarante-quatre, enregistré.
Le tout a été payé par feu Jean Candau, en mains de Jean Courrestolle-Mourlanne, ainsi qu'il résulte d'un acte de quittance passé devant le même notaire Lavillette, en l'année mil-huit cent-cinquante, enregistré, ainsi que les parties le déclarent.
Les mêmes comparants déclarent la succession dont s'agit exempte de dettes, toutefois s'il s'en decouvrait à l'avenir, elles seront supportées par Jean-Pierre Candau, ainsi convenu.
Les frais des présentes demeurent à la charge du cessionnaire.
Dont acte: fait et passé à Arudy où nous avons été requis de nous transporter, le dix-sept Juin mil-huit cent-cinquante-six, présents et témoins M M. Jean-Pierre Laborde-Milàa, praticien, demeurant à Iseste et Valentin Vignalou-Lapasseig, propriétaire, demeurant à Bielle, qui ont signé avec les parties stipulantes et nous notaire, non l'épouse Courrestolle, cédante, qui requise de ce faire a déclaré ne savoir signer le tout après lecture faite.
Signés à la minute: Courrestolle-Mourlanne, Candau-Milláa, Laborde-Milàa, Vn Vignalou Lapasseig, Aug. Porte notaire.
Enregistré à Arudy le premier Juillet 1856 fo 98 ro ce 7 et suivantes Recu un franc dix centimes, double décime vingt deux centimes. (Signé) Picco.

Expédition pour l'acquéreur.

Aug. Porte notaire.


Du 17 Juin 1856.
Vente
par Anne Candau-Millàa épouse de Dominique Courrestolle dit Mourlanne,
En faveur
de Jean-Pierre Candau-Milláa, son frère aîné,
Tous de Castet.
Somme, à 20f
  • CANDAU Jean
  • Jean Candau-Millàa
  • ( - 1855? Castet )
  • cité