Sud-Ouest Généalogie

Cartes postales et photos anciennes, histoire locale, généalogie, ...

Partage du tènement de Lespestau (entre Alfred Clement Louis Franchon et Henri Dominique Lassalle Bachaulet)

[La transcription peut comporter des erreurs]


L'an mil huit cent trente neuf et le vingt Juillet, nous Pierre Ticoulet proprietaire démeurant à Cuqueron, bernard Petuya meunier démeurant à Cardesse et jean Laborde arpenteur juré démeurant à Monein, experts nommés par monsieur Alfred Clement Louis franchon proprietaire rentier démeurant et domicilié à Cardesse, et monsieur henri dominique Lassalle Bachaulet réprésenté par dame marie jeanne de Courréges veuve Lassalle Bachaulet, sa mère suivant la procuration à elle donnée par acte réténu de me Bouix notaire le dix neuf février dernier, ceux-ci proprietaires rentiers démeurant au dit lieu de Monein, par acte privé en date du vingt deux avril proche passé enrégistré au bureau de Monein, le seize du courant, pour procéder à l'estimation et partage d'un ténément de terrain en nature de bois à haute futaie appelé Lespestau, situé à Oloron, quatrier vieux Larincq, que les dits franchon et Lassalle-Bachaulet possédent pour l'avoir acquis en commun des co-heritiers Bourrassot par acte du prémier décembre mil huit cent trente sept; après avoir accepté notre mandat nous nous rendimes sur les lieux, le dix sept-Mai dernier et jours suivants, où étant nous procédames conformement au compromis au mésurage et estimation d'abord du sol et ensuite des arbres et autres objets dont il sera ci-après parlé, ainsi qu'il suit:
Le bois Lespestau-Bourrassot est d'une étendue de vingt huit hectares, cinquante six ares, confrontant à terres de heugarot, de Laheuguère, de Monsieur Pémarty, de monsieur Conte, de Boutoey, herm commun et à chemin public à l'ouest; un ruisseau partant de la propriété de Monsieur Conte vers le dit chemin public, le divise en deux parties, la première Partie située au nord du dit ruisseau se compose:
de quinze hectares, soixante onze ares, soixante dix centiares de terre estimée à raison de cent francs les trente huit ares quatre mille cent trente six francs, cinq centimes cy4136f05
de deux mille, trois cent, treize arbres, estimés, six mille, vingt deux francs, cinquante centimes cy6022f50c
de quatre vingts six buchers et demi de bois estimés à raison de vingt six francs, chaque deux mille, deux cents, quarante neuf francs cy2249f00
de cinquante cinq pièces de bois estimées cent, soixante un francs cy161f00
enfin de quatre vingts onze charretées de branchage estimé cent, trente six francs, cinquante centimes cy136.50
La seconde partie située à suite et au midi de la premiere néanmoins séparées par le ruisseau sus énoncé se compose de douze hectares, quatre vingt-quatre ares, trente centiares de terre estimée à raison de cent, douze francs, les trente huit ares, trois mille, sept cent, quatre vingt cinq francs, trente centimes cy3785f30
d'un four à chaux estimé trente francs cy30.00
de quatre mille, quarante neuf arbres sur pied estimés onze mille, six cent, soixante trois francs, vingt cinq centimes cy11.663.25
Montant de la valeur de la Généralité des objets ci-dessus estimés vingt huit mille, cent, quatre vingt trois francs, soixante centimes, cy28.183f60

aux termes de l'article prémier du compromis les parties ont décidé que le ruisseau sus dit, sera la ligne divisoire entre les deux lots, qui doivent étre formés, et que le plus avantageux doit indemniser l'autre par une valeur en arbres; comme le terrain porté au numero prémier de la masse a un excedent de valeur, de trois cent, cinquante francs, soixante quinze centimes, nous allons préléver des arbres en faveur de celui porté au numéro six, jusqu'à concurrence de cette somme. cela fait nous partagerons le surplus des arbres, qui se trouvent sur pied, ceux qui sont abattus, les buchers et le branchage en deux lots égaux, conformement aux articles deux et six du sus dit compromis de la manière suivante.
Nous avons dit que la masse générale des objets soumis à Partage s'éléve à vingt huit mille cent, quatre vingt trois francs, soixante centimes et la moitié, dont chaque lot se compose à quatorze mille, quatre vingt onze francs, quatre vingt centimes.
Premier Lot.
Le premier lot se compose.
du terrain porté au numero prémier de la masse pour quatre mille, cent trente six francs, cinq centimes cy4136f05c
de deux mille trois cent treize arbres qui se trouvent sur pied sur le terrain porté au numero précédent pour six mille, vingt deux francs, cinquante centimes cy6022f50c
de neuf cent, cinq arbres à distraire de la partie septentrionale du terrain porté au numero six de la masse, à suite et au midi des deux mille, trois cent, treize arbres, portés au numero précédent, néanmoins séparés par le sus dit ruisseau pour deux mille six cent trente francs cy2630f00c
de onze arbres à prendre sur le même terrain savoir: quatre à suite et au midi de ceux, portés au numero précédent et les sept autres sur le devant de la Carrière, qui se trouve à l'ouest du bois hors du fossé sur le bord du chemin public en indemnité du four à chaux par les motifs raménés à l'article sept du compromis pour trente francs cy30f00c
de quarante trois buchers et demi à prendre dans la partie septentrionale du terrain porté au premier numero du présent lot, pour mille, cent trente un francs cy1131f00c
de vingt quatre pièces de bois marquées par ces mots (premier Lot) pour soixante quatorze francs cy74f00c
enfin de soixante huit francs, vingt cinq centimes que celui à qui écherra le lot suivant dévra payer à celui qui aura le présent en indemnité de la valeur de la moitié du branchage porté au numero cinq de la masse, en vertu de l'article sept, du même compromis cy68f25c

Total égal au montant du premier Lot, quatorze mille, quatre vingt onze francs, quatre vingts centimes cy14.091f80c

deuxième Lot.
Le deuxième Lot se compose:
[en cours de transcription]