Sud-Ouest Généalogie

Cartes postales et photos anciennes, histoire locale, généalogie, ...

Lettre de Mme de Marignan, née de Blachon, adressée à M. Dartigaux Laplante, à Castelnau-Rivière-Basse (65)

  • Date: 17/11/1835
  • Lieu: Bars (32) - Marignan

[La transcription peut comporter des erreurs]


Monsieur
Dartigaux laplante ainé propriétaire
A Castelnau riviere basse.
dep. des hautes pyrénnées



Marignan le 17 9bre 1835

je Voudrois Vous prier Monsieur, lorsque Vous le pourrés, de me faire Compter les interets que Vous me devés Echus le quinse septembre dernier
je suis revenue d'auch avant hier Et Compte demeurer a la Campagne jusqu'a la noël.
alors Monsieur je Vous offrirai de suivre la même Voie que l'année derniere. Vous pouvés faire Compter cet argent par la diligence a mirande a l'adresse de Mr Seillan notaire ou bien Ecrivés moi quel seroit le moyen qui Vous Conviendroit le mieux.
je ne sais pas si Vos arrangemens de famille sont Encore terminés. je desire Continuer d'avoir affaire a Vous. Etant trés satisfaite de Votre honnêtetés. j'ai Vû dernierement Mr labaune que Vous Connaissés qui ma beaucoup parlés de Vous. Et ma bien assurée que je pouvais avoir Confiance En Votre promesse de me rendre les papiers de ma famille. je suis Monsieur Votre trés humble Et dévouée

Marignan née de Blachon

T.S.V.P.

si Vous préferies déposer cet argent chés M. daries a Tarbes. je suis persuadée quil auroit la bonté de le recevoir. mais prenés garde de le déposer, Comme l'année derniere En des mains infidèles


Castelnau le 22 9bre 1835.

Madame,

votre extrême obligeance à mon égard me pénétre de la plus vive reconnaissance, oui, madame, je ferai tout ce qu'il dependra de moi pour Continuer à mériter votre estime.
Il y a plusieurs jours que j'aurai dû vous écrire pour vous demander un petit delai pour le payement des interets que nous vous devons, peut-il entrer dans vos convenances que vous m'accordies jusqu'au premiers jours du mois de fevrier prochain, vous nous rendries service, C'est l'epoque ou nous fesons rentrer aussi des interets qui nous sont dûs
nos arrangements de famille ne sont pas encore terminés, quoiqu'il en soit, soyez bien sûre que tout ce qui pourra vous interresser sera conservé avec soin.
J'ai l'honneur d'être
Madame la nouvelle assurance des sentiments respectueux
de votre trés humble et
trés obeissant serviteur.



1835
Marignan 17 9bre
Made de Marignan née
de Blachon