Sud-Ouest Généalogie

Cartes postales et photos anciennes, histoire locale, généalogie, ...

Lettre d'Elisa de Lalande d'Olce adressée à Henri d'Olce, au pensionnat des jésuites de Fribourg (Suisse)

[La transcription peut comporter des erreurs]


Monsieur Henri d'Olce au
pensionnat des Jésuites
Fribourg
Suisse



Biarrotte le 25 février 1838

Je ne conçois pas, mon cher frère, comment il peut se faire que tu ne reçoive pas de nos nouvelles je t'ai écrit il a quelques jours et il me semble que tu aurais du avoir reçu ma lettre quand tu as écrit a Papa qui, je crois t'avait lui même adressé une lettre et je suis fort étonnée de ce que tu te plains de n'avoir qu'une lettre par mois. Papa est a La Réulle je ne sais pas quand il reviendra mais je suppose que ce sera cette semaine.
Notre carême et fort doux nous avons trois jours gras et deux ou il est permis d'assaisonner a la graisse Je ne sais pas si dans le diocèse de Bayonne on a donné aucune permission nous vivons depuis quelques temps absolument comme des hermites nous ne savons pas dutout ce qui se passe a Bayonne.
Tu ne sais pas je pense que Mr le chevalier de Hayts est mort et qu'il a fait Mr de Laborde Nogués son héritier universel il a laissé à Mme de Lalande une maison a Bayonne qui n'a, dit-on, qu'une très petite valeur
Camille écrit souvent il se porte fort bien ainsi qu'Edmond. Melle de Barbotan a du se marier mardi dernier avec Mr de Mauléon Hyacinthe était de la noce. Puisque tu n'as pas reçu ma lettre tu ne sais pas qu'Amélie a une petite fille et qu'Eulalie est grosse de trois mois tu vois que ces Dames ne perdent pas leur temps. Je te disais aussi que Mr Victor de Caupenne était mort a l'hopital a Alger.
Gustave fait un chemin dans le tailli il y travaille une grande partie de la journée dans l'après midi il monte quelquefois a cheval pour aller jusqu'a Ste Marie autrement il ne va nulle part
Pour les affaires d'Espagnes je ne sais pas te donner de détails mais les armées de don Carlos vont toujours en avant et on dit comme toi qu'il sera à Madrid avant la fin de l'année. Mr arthur s'est battu il y a quelques temps il n'a pas reçu de blessures
Marie est a peu près la même que les vacances dernières seulement elle parle mieux elle ne t'oublie pas je lui avais tenu la main pour qu'elle t'écrivit une petite lettre que j'avais mis dans la mienne il est facheux que tu ne l'aies pas reçu
Les pensionnaires sont fort bien ainsi que le reste de la famille Henriette de Baillenx a pris des couleurs depuis qu'elle est au Couvent
Adieu, mon cher frère je t'aime et je t'embrasse de tout mon coeur toute la famille en fait autant adieu

ta soeur

Elisa